Archives de l’auteur : Michel Trivella

Mercredi 7 novembre

Le ciel est chargé cet après-midi mais pas de quoi décourager le cyclo motivé, et puis la météo ne prévoit la pluie qu’en fin de journée.
Las! la météo prévoit mais la pluie décide, en avance sur son horaire elle nous rattrape à Demptézieu après 37km parcourus!
Nous décidons donc de raccourcir en revenant par le lac Clair où la baignade sera difficle compte tenu du niveau de l’eau!
Avec Serge et Michel – 47km D+500m
IMG_20181107_152327

Mercredi 24 octobre – St Didier

Le ciel bien dégagé invite à la balade mais c’est sans compter sur le vent qui rafraichit l’atmopshère. Les copains ont conservé le cuissard d’été mais pour ma part ça sera équipement de demi saison!
Le parcours attaque fort par la montée de Demptézieu, Chapèze, le lac Mort (qui porte bien son nom) puis continue « mal plat » jusqu’à jusqu’à Rochetoirin. A Chatanay descente sur La Tour puis St Didier, avant de revenir sur La Tour pour se payer la bosse du château de Pin.
Photo souvenir, histoire de reprendre son souffle et de s’apercevoir que nous sommes suivis 😉
Château de Bas Cuirieu en restauration de toiture (aie le portemonnaie), St Victor via Les Terreaux et Roguières (un casse pattes à ne pas rater!). Serezin, Nivolas et retour classique via Ruy.
Avec : Pierre, Serge et Michel
53 km – D+530m

IMG_20181024_145750_redimensionner

 

Samedi 13 octobre – Vinay Rando de la noix

Annie après le vin de noix 😉

La randonnée de Vinay a été un franc succès avec plus de 700 participants.
Jeannine, Pierre, Michel, Serge et moi-même arborons nos maillots  bleus et blancs du CRDSS  ; ainsi identifiés, certains compatissent au mauvais résultat de notre PVB dû  au caprice de la météo.
Ce samedi, pas de pluie mais un soleil qui ne lésine pas sur ses rayons .
Engagés sur le 60km, (avec une boucle supplémentaire pour Jeannine qui n’est jamais rassasiée), nous profitons des paysages vallonnés et de la vue magnifique sur le Vercors ; parfois il faut dégringoler des pentes de 15 et 20%,  et  franchir l’Isère,  puis remonter prendre de la hauteur. Tout cela se fait avec plus ou moins d’efforts et de facilité suivant que l’on s’appelle Jeannine ou Annie…mais les panoramas  sont splendides, les noyeraies toujours aussi bien entretenues, les noix chapardées toujours aussi bonnes et  les arbres sont  rehaussés des chaudes couleurs de l’automne.

C’est le vélo indien.

61km – D+700m – Clic sur l’image pour les photo
IMG_2285

 

Mercredi 3 octobre – Corbelin

« Pierre, Michel, Serge, Christian et moi-même profitons du soleil pour sortir le vélo cet après-midi , direction Montcarra  , la Batie-Mongascon , Faverges de la tour St Sorlin, Vasselin Vignieu. Là Christian nous abandonne ne voulant pas  rajouter au dénivelé  la montée de Sermérieu  tandis que nous souffrons un peu  sur cette pente   car le vent  est contre nous au point que je pense  mes patins de freins  restés coincés sur la jante.
Salagnon, Chamont et nous  voici arrivés ayant pris un grand bol d’air sous les premières couleurs de l’automne. » Annie
60km – 670m D+

PONT CHERUY – 30 septembre

Annie raconte :

Un pied dans l’hiver ce matin avec un petit 7° pour démarrer le circuit qui doit nous conduire à Pont de Chéruy, où nous nous inscrirons pour le rallye qu’organisent nos amis cyclos . Le petit parcours passant par Vénérieu , nous le quitterons là pour rentrer chez nous.et nous aurons réalisé ainsi la totalité des 58 km.

Nous sommes 7 au départ avec Jeannine qui est descendue de ses collines pour essayer sa randonneuse, et Serge, Dominique , Pierre, Eric et Laurence, Annie.

On connaît bien la côte de Moras, et le plateau crémolan, pas de surprise donc ; un casse – croûte commun avec les vtt à Dizimieu  et le tour est bouclé !

A la semaine prochaine pour le PVB
IMG_2247

21 / 22 / 23 septembre – Séjour Nyonsais

Les cyclo changent d’air et vont découvrir Nyons et les paysages de la Drôme provençale.
Sont du voyage : Odette & Georges, Marie Claire & Serge, Marinette & Pierre, Laurence & Eric, Geneviève & Michel.

Vendredi 21 

Le voyage se fait en covoiturage. Rendez-vous à 8h au péage de Ruy
Vers 11h30, nous arrivons à « Une Autre Maison », hôtel de charme bien situé au centre de Nyons et niché au sein d’un joli jardin de verdure.
Raphael, le patron cycliste, nous  accueille chaleureusement et nous permet de pique-niquer dans le jardin.

Pendant le repas, une explosion retentit. Nous nous ruons vers les vélo, pour contacter que ma roue avant est complètement à plat. Ça commence bien!
Après démontage, la chambre montre une petite déchirure. L’inspection du pneu et de la jante ne présente aucune anomalie.
Réparation faite, nous voilà partit pour un circuit de 62km et 700 m de dénivelé, pendant qu’Odette, Marinette, Marie Claire et Geneviève prennent possession des chambres et se baladent sur le long de l’Eygues.
Quant à nous, ça cafouille un peu pour trouver le départ du circuit. Le début du parcours, peu agréable,  emprunte la route très fréquentée de Valréas et Dieulefit. Après une dizaine de km nous quittons la départementale pour gagner, par une agréable petite route,  le très joli village de Rousset-Les-Vignes.
Commence alors la longue montée, d’une vingtaine de km, pour atteindre le col de Valouse. Le plus dur est fait, il ne reste plus qu’à se laisser glisser jusqu’à Nyons.
En début de descente Laurence entend un bruit suspect provenant de sa roue libre.
Décidément, le matériel nous cause bien des soucis !
Au retour direction « Le coin du vélo » Après essai aucune anomalie détectée. Sans doute un corps étranger qui s’était loger subrepticement dans les pignons.
A l’hôtel, nous retrouvons ces dames qui papotent en pataugeant dans la piscine. Nous ne tarderons pas à en faire autant avant de passer à table.

IMG_20180921_162716_redimensionner

Samedi 22

Il fait très beau. Nous décidons de pique-niquer en route, nos épouses se chargeant de l’intendance.
Nouvelle surprise au moment d’enfourcher les vélo, ma roue avant est à nouveau à plat !!
La chambre présente la même déchirure que la veille, au même endroit. Cette fois je fais contrôler mon pneu et ma jante par les copains (on ne sait jamais).Rien d’anormal, quand soudain, Pierre remarque, à contre-jour, une légère coupure sur le flan du pneu, suffisante, avec la pression, pour laisser passer la chambre et créer une hernie. Le mystère est résolu.
Malgré tout je sens bien qu’on se gausse dans mon dos. merci les copains..

Assez perdu de temps, il faut se mettre en route. Le circuit prévoit 81km, 1300m de dénivelé et 35km de montée pour atteindre le point culminant du parcours, le ton est donné, pas de quoi lambiner!

Après 8km de route peu agréable, car très circulée, nous prenons la direction de Condorcet, puis St Ferréol et les magnifiques Gorges de Trente Pas. Ça monte régulièrement en pente douce. Le dénivelé se durcie à l’approche du col de La Sausse ou nous sommes rejoints par l’intendance.
Il fait froid, le vent souffle fort, il ne faut pas trainer. le temps de la photo souvenir,  de se restaurer, d’enfiler un vêtement et c’est la descente sur Bouvière où nous bifurquons à droite vers le col de Lescou. Ça commence à tirer dans les jambes !
« Groupir » au sommet, photo et ça redescend sur Hte Gumiane avant d’attaquer, par une forte pente, l’ascension du col de Pre Guittard à près de 1000m. 3ème et dernier col de la journée.

Nous apprenons dans la grimpette que le pique-nique c’est trompé de route. A Bouvière la voiture est allée tout droit au lieu de prendre à droite ! Le mal n’est pas grand, demi tour et c’est reparti. Nous arrivons tous ensemble au joli coin ensoleillé dégotté par Pierre.
La pause fait du bien…

Il ne reste plus qu’à laisser rouler jusqu’à Nyons. A Remuzat nous faisons halte avec nos suiveuses pour un café sur la place ombragée. Ne pas s’attarder on pourrait se laisser embarquer dans une petite sieste, alors qu’il reste une trentaine de km et qu’un fort vent de face se lève.

Nous regagnons Nyons par la vieille ville et la visite du pont Roman.
IMG_20180922_101455_redimensionner

Dimanche 23

Circuit du col d’Ey annoncé, 60km et près de 1000m de dénivelé !
Laurence et Georges son forfait.

Ca s’annonce mal dès le départ. Le GPS peine à nous caler sur la bonne route, résultat plus de 2km dans le mauvais sens. Il faut revenir sur nos pas pour trouver la bonne direction. Nous perdons un temps précieux et comble de malchance mon appareil tombe en panne. Impossible de le relancer il n’affiche plus la carte ! C’est donc Eric qui nous guide.
A Mirabels-aux-Baronnies nous suivons Piégeon, la pente est raide, c’est debout sur les pédales que nous franchissons plusieurs passages à plus de 10%. Compensation, le circuit vallonné traverse des vignobles et offre un paysage superbe.
A Puymeras nous attaquons les 5km de montée au col de Propriac.
Descente jusqu’à Propriac avant de remontée pour enfin laisser glisser jusqu’à Buis-Les-Baronnies.
Les jambes sont lourdes. Le cumul de km commence à se faire sentir.
Très en retard sur l’horaire nous décidons de zapper le col d’Ey pour rentrer sur Nyons au plus direct.
La route joue les montagnes russes, la chaleur et la fatigue se font ressentir.
Nous arrivons à Nyons à 12h45. Pas le temps de flâner, il faut se doucher et charger les voitures car le restaurant est réservé pour 13h30.
Se sera moules frites pour finir cette escapade Nyonsaise.

C’est malheureusement l’heure du retour. Après une dernière halte sur l’autoroute chacun regagne ses pénates.
Nous garderons un excellent souvenir de ce week-end estival dans la douceur de la Drome provençale, l’accueil chaleureux de notre hôte, et la beauté des circuits proposés par Christian.
IMG_20180923_103700_redimensionner

 

Mercredi 19 septembre – Bouvesse-Quirieu

C’est un groupe de 7 cyclo qui prend la route ce matin pour un petit dérouillage de jambes avant notre escapade à Nyons en drôme provençale.
Le circuit bien connu ne présente pas de difficulté particulière.
A la fontaine de Boulieu, nous posons pour la traditionnelle photo avant que le groupe ne se scinde en 2.
Christian, Georges et Serge rentrent directement par Courtenay
Alain, Dominique, Pierre et Michel poursuivent le circuit établi. Malgré les efforts de Dominique pour tirer le groupe, nous ne parviendrons pas à rattraper nos copains.
61km – D+500m
Cyclo 19 sept