Archives mensuelles : juin 2014

Rando Crozon, fin et retour.

Voilà, c’est fini… Il ne reste plus qu’à nettoyer le gite et à prendre la route du retour.

Heu… les gars… l'horizon, c'est derrière.

Une étape intermédiaire à Bourges nous permettra de visiter sa magnifique cathédrale et d’apprécier les jardins attenants et l’exposition publique d’un concours photo organisé par la ville.
Avant de quitter la Bretagne, nous nous sommes encore attardés un peu  pour admirer un de ces joyaux, l’église du Ménez Hom, une merveille. Les images en passant par ce lien…

Rando Crozon, j8, Telgruc et Ménez Hom

C’est le jour ou je n’ai pas suivi le groupe complètement et je n’ai donc pas d’image du Menez Hom ! Que s’est-il passé ? Ben… je suis descendu dans une crique et j’y ai trouvé un paradis.

Le groupe au départ du centre nautique

Et vous savez bien qu’au paradis, on a envie d’y rester le plus longtemps possible. J’ai l’habitude de rattraper le groupe quand je m’attarde pour des images, mais cette fois-là, je n’avais aucune chance de remonter le peloton de tête. J’ai donc pris la décision de faire le chemin jusqu’au lieu de casse-croute et de faire demi-tour par le GR 34. Ce qui me faisait grosso modo le même kilométrage avec un aller-retour sur le chemin des douaniers.
C’est aussi le jour où Alain s’est fait voler son appareil photo en m’attendant sur la plage de Pentrez. J’imagine très bien ce que ça peut faire de perdre toutes les images soigneusement composées et prises au fil du chemin. Neuf jours de randonnée autour de la presqu’île de Crozon, et pour Alain, plus de 600 clichés perdus. Une série de belles photos que nous ne verrons jamais et qui resteront, certainement douloureusement, dans la tête d’Alain. Grosse frustration !

Les photos sont à voir par ici…

Rando Crozon, j7, vers Telgruc.

Nous étions dimanche, et les plages étaient plus animées. Cela m’a beaucoup plu pour la photographie.

Cauchy-3950

Il est toujours plus intéressant d’avoir en point d’orge dans un paysage quelques humains pour l’habiter et parfois en montrer l’échelle. Je suis descendu dans une crique pour faire quelques images au ras de l’eau, et aussi quelques gros plans sur tout ce petit monde qui vit au rythme des marées. Nous logions au centre nautique de Telgruc qui se situe en bord de mer. Cela a été l’occasion de ressortir après diner pour voir le coucher de soleil. Le centre nautique est un gite d’étape, la nourriture arrive en caisse isotherme et doit être faite par un chef habitué à nourrir des enfants ?!
Demain, dernière étape de notre périple, je fatigue un peu, arrivé en mauvaise condition physique, je le paye maintenant. Les photos sont  par ici…

Rando Crozon, j6, le Cap de la Chèvre.

C’était la partie la plus difficile en km et en dénivelée et il nous avait été conseillé de la faire dans l’autre sens? Cela ne nous posait aucun problème, car nous faisions une boucle pour revenir coucher au camping de Morgat.

départ depuis le camping

Effectivement, bien nous en a pris, car la première partie est certainement la plus fatigante, ce sont les montagnes Russe, ça monte et ça descend et quand on a fini de descendre, ben… ça remonte. Sinon ? Ce sont toujours des rochers, des criques aux eaux turquoise ou bleu lagon, de belles plages, des fleurs, des arbres, avec de temps à autre des petites maisons bretonnes tellement jolies et si bien entretenues… Vous pensez que ça nous a lassés ? Pas le moins du monde ! On remet ça demain…
Le soir au camping, barbecue organisé par Michel et redodo à la belle étoile pour bibi.

Toute les photos sont par là…

Rando Crozon, de Camaret à Morgat.

Journée magnifique, des merveilles plein les yeux. Il fait un temps superbe, la mer est bleue et verte, on pourrait se croire en Corse et même plus loin vers le sud…

Départ de Camaret

Le GR 34 n’est qu’une succession de criques, de rochers et de plages de sable clair. On ne sait plus où donner de l’œil et du clic ! Je ferai 416 images ce jour-là… Nous quittons le bord de mer à partir de la pointe de Dinan pour rejoindre le camping de Morgat où nous attendent des bungalows. Les chambres à deux lits sont tellement minuscules et étouffantes que je préfère dormir dehors. Vive le camping !
Ce soir l’équipe de France joue contre je ne sais plus qui ? Mais nous installons nos tables dans l’accueil du camping et c’est soirée foot, avec bière et pizza comme il se doit.
Les images sont par ici…

Rando Crozon, de Roscanvel à Camaret.

Depuis la pointe des Espagnols, on attaque le côté ouest de la presqu’île. Le paysage change, on passe des bois et forêts à la lande et aux broussailles. Les rochers sont là, c’est le côté « carte postale » et touristique qui s’impose.

Debout les crabes, la mer monte ! départ de la créperie de Roscanvel.

Tout est beau, ou du moins, correspond à l’idée qu’on se faisait de la presqu’île. Il va devenir difficile pour moi de trier les images afin de ne pas trop engorger les albums. Nous commençons aussi à voir de très belles plages de sable clair. Nous arrivons à Camaret où nous logerons à l’hôtel Vauban. À Camaret, à part les filles de Camaret et le curé qui s’assoit n’importe comment, il y a aussi un cimetière à bateau. C’est un spot photo qui semble très couru, car j’y ai croisé pas mal de photographes. Pas de chance pour moi, j’étais équipé léger et il me manquait un grand-angle pour bien profiter du lieu. Belle plage aussi à Camaret, certains d’entre nous s’y sont baignés. Par rapport aux gites, l’hôtel c’est souvent le confort d’une meilleure literie, on en profite pour bien se reposer.     L’album complet est visible par ici…

Rando Crozon, de Lanvéoc à Roscanvel…

18 juin. Nous sommes toujours dans les bois qui longent la mer, mais cette fois-ci, nous nous sentons bien protégés par des militaires qui patrouillent à chaque coin et détour. Un de nos sous-marins de l’île Longue est de sortie.

Cauchy-2726

J’ai adoré la traversée du petit port du Fret avec son micro cimetière à bateaux. Faire des photos à toute vitesse sans perdre de vue les copains au loin, c’est le challenge à chaque fois renouvelé de ce genre de rando.
Cette étape sera surtout marquée par le séjour à l’arrivée, c’est un peu la colo dans le gite qui nous héberge, et surtout nous allons à une soirée crêpes qui restera dans les anales. Imaginez un garage des plus bordélique, avec un sol de béton et fosse aux irrégularités décimétriques, avec un grand côté ouvert aux quatre vents et une toiture de tôle très aérée. Bref ! un vilain garage de mécano du dimanche.
Et zou, quelques tréteaux, deux ou trois planches et des chaises de jardin et voilà la crêperie la plus fun du monde !!! Gardez votre coupe-vent, il y a un peu d’air. Un concept qui ferait surement fureur dans des endroits chics et branchés.
Moi, j’ai regretté surtout la finesse des ingrédients du repas, une galette complète, une avec ou fromage ou gruyère eu choix et une crêpe à une touche de beurre ou au sucre et par ici la monnaie… M’en serait bien mangée une de plus ! Je ne suis pas au régime et je fais deux fois le volume d’une nana !   L’album complet est par ici…

Rando Crozon, de Landevenec à Lanvéoc…

Le 17 juin, après un bon petit déjeuner, nous voici sur le chemin vers Lanvéoc. Le GR 34 longe la grève dans les bois du Loc’h. Ces bois sont d’une étrange beauté, petits arbres tordus aux souches parfois fantomatiques, avec un fond de lumière apporté par la mer à droite. C’est un rideau végétal entre la mer et nous.

Cauchy-2599
Nous arrivons sur une embouchure de rivière qui se nomme le Loc’h, la descente est raide, mais c’est un lieu magnifique.
La fin du parcours est moins intéressante, car elle nous oblige à un grand détour pour longer les grillages de l’école de la marine.
Nous logeons à l’hôtel « Le Poulmic » et irons manger un excellent repas au restaurant « Le bout du monde » L’album complet est par ici…

 

 

Rando Crozon, de Kervézennec à Landevenec

Le 16 au matin, c’est le premier jour de la rando autour de Crozon. C’est une petite étape et ce n’est pas encore la mer. Il nous faut rallier Kervezennec à Landevennec en passant par le nouveau pont qui enjambe l’Aulne.

Debout les crabes, la mer monte !

Les six tempêtes successives de l’hiver ont endommagé la cote et il y a des détournements pour le parcours du GR 34 qui nous feront faire quelques kilomètres supplémentaires. C’est donc surtout un parcours de bois et vallons qui ne nous dépayse pas beaucoup. Les endroits marquants seront, le pont de Térénez, le cimetière des bateaux de la marine dans une boucle de l’Aulne et l’abbaye de Saint Gwenolé. Landevennec est un joli village où nous serons logés dans l’ancienne école transformée en gite d’étape. Le rafraichissement d’arrivée, le repas du soir et le petit déjeuné seront eux prit à la petite auberge tenue par la sympathique Danielle à la voie si charmeuse de Christian(s)… L’album complet est par ici…

Presqu’île de Crozon. Jour 1 et 2, aller en Bretagne…

Nous voici donc partis le 14 juin vers la Bretagne et ce petit bout de terre, la presqu’île de Crozon qui ressemble à la langue que tirent les Bretons au reste du monde. De l’autoroute donc, 700 bornes avec juste un arrêt culturel pour la visite du château de Montgeofffroy où, par on ne sait quel miracle, tout est resté dans son jus ; c’est-à-dire que les meubles de l’époque y sont encore avec pour beaucoup leurs tissus d’origine en excellent état.
Arrivée et  première nuit dans un hôtel Ibis de Nantes et repas au Buffalo du coin avec un très bon rapport qualité-prix.

Le 15, go pour Crozon !Le lendemain, 15 juin il ne nous reste plus que 300 km à faire et nous dévions vers la presqu’île de Quiberon où certains d’entre nous ont des souvenirs d’enfances et de vacances. Premier contact avec la mer au petit port de Portivy. C’est marée basse et les bateaux sont à sec, clic-clac,  la ronde des photographes commence…
Nous irons piqueniquer, à Quiberon même, dans les rochers du Beg et Vil avec la mer devant nous et la ville en arrière-plan. Enfin, pour le dernier tronçon de route, une visite rapide aux fameux alignements de Carnac s’est imposée.
Arrivés dans notre gite d’étape à Rosnoën (Kervezennec), nous y serons bien reçus (soupe de poisson et blanquette) et y passerons une nuit confortable. Demain ce sera sur nos seuls petits petons que nous compterons pour faire le tour de la presqu’île de Crozon. Un bon 150 km de marche nous attend avec une dénivelée positive de 4300 mètres.

Un premier album photo (Loïc) est visible par ici…