7 & 8 juin – Vogüé

Annie raconte :

Echappée belle à Vogüe pour la section vélo  qui descend en 2 jours rejoindre les marcheurs du CRDSS
Au rendez-vous  Laurence, Michel, Pierre, Georges, Dominique,  et Eric qui nous rejoint le vendredi et moi –même.
Pour prévenir tous nos besoins une équipe de choc  : Geneviève, Odette, Marinette nous précèdent en voiture , procèdent au ravitaillement et repèrent les emplacements propices où casser la croute  n’hésitant pas à braver l’autochotone récalcitrant.

Jeudi 7 juin
Serge  est au départ et fait avec nous les premières bosses jusqu’à ST julien de l’herms où il nous quitte à regret. Quelques gouttes s’échappent d’un nuage percé  mais ce n’est pas méchant ; On pique au sud longeant des champs de fraises,  où s’active une main   d’œuvre étrangère,  et des plantations de cerisiers, et la vigne bien sûr !
Devant la mairie, à Villeneuve de Vals, on accapare les lieux pour avaler les pâtes , cakes ,  fruits et café préparés par nos bonnes fées.
On reprend la route  en ayant l’œil sur de gros nuages  bourgeonnants. Vers Pont de l’Isère , Georges nous informe que nous franchissons le 45èm parallèle. Google m’apprend que nous étions à la même latitude que la réserve de biosphère du delta du Danube et que le parc de Yellowstone  (entre autres) et que ce parallèle sert de frontière entre les USA et le Canada .
Nous approchons de Montelier  où nous devons passer la nuit et comptons arriver secs, mais nous ne maîtrisons pas tout : en quelques secondes la pluie s’abat sur nous , la route se remplit d’eau, nous pédalons trempés , aveuglés,  éclaboussés, et désorientés par le manque de visibilité et la panne du GPS. Et dire que nous prenons cette saucée à 1 km de l’hôtel !

Nous arrivons tout pantelants ; sèche cheveux , essorage auront raison de toute  cette eau. La suite est tout simplement.. gastronomique…(foie gras , ravioles,…..colonel….)

Vendredi 8 juin
Frais et dispos, nous repartons et atteignons Grane et son café sur la place ; là  apprenant que notre route est coupée par une course automobile  nous nous dirigeons vers Marsannes. En cours de route  nous tombons sur de drôles d’installations : il s’agit de tipis en bois tendus de ficelles le long desquelles grimpent des plantes  . Pierre pense aux  feuilles de houblon et nous donne la recette de son enfance : houblon fermenté , eau citronnée et sucrée et voilà une limonade maison !
Maintenant il va falloir traverser Montélimar  point noir de l’itinéraire mais tout se passe au mieux avant d’arriver au Teil où la circulation est intense.  On se serre  à droite et commence la montée longue mais régulière jusqu’à Vogüe, nichée dans son amphithéâtre de roches calcaires au pied de l’Ardèche.

Nous arrivons avant nos copains qui voyagent en car. L’aventure est terminée mais nous allons profiter de toutes les activités des marcheurs.

Un grand merci à Michel qui a su  trouver les petites routes bucoliques qui ont rendu le trajet sécurisant et plaisant.
Merci  aux conductrices et conducteurs  et aux organisateurs et trices du CRDSS

Jeudi : 120km D+1367m
Vend : 104km D+815m
Clic sur l’image pour les photos

DSC_0048

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 2 = quatre