21 / 22 / 23 septembre – Séjour Nyonsais

Les cyclo changent d’air et vont découvrir Nyons et les paysages de la Drôme provençale.
Sont du voyage : Odette & Georges, Marie Claire & Serge, Marinette & Pierre, Laurence & Eric, Geneviève & Michel.

Vendredi 21 

Le voyage se fait en covoiturage. Rendez-vous à 8h au péage de Ruy
Vers 11h30, nous arrivons à « Une Autre Maison », hôtel de charme bien situé au centre de Nyons et niché au sein d’un joli jardin de verdure.
Raphael, le patron cycliste, nous  accueille chaleureusement et nous permet de pique-niquer dans le jardin.

Pendant le repas, une explosion retentit. Nous nous ruons vers les vélo, pour contacter que ma roue avant est complètement à plat. Ça commence bien!
Après démontage, la chambre montre une petite déchirure. L’inspection du pneu et de la jante ne présente aucune anomalie.
Réparation faite, nous voilà partit pour un circuit de 62km et 700 m de dénivelé, pendant qu’Odette, Marinette, Marie Claire et Geneviève prennent possession des chambres et se baladent sur le long de l’Eygues.
Quant à nous, ça cafouille un peu pour trouver le départ du circuit. Le début du parcours, peu agréable,  emprunte la route très fréquentée de Valréas et Dieulefit. Après une dizaine de km nous quittons la départementale pour gagner, par une agréable petite route,  le très joli village de Rousset-Les-Vignes.
Commence alors la longue montée, d’une vingtaine de km, pour atteindre le col de Valouse. Le plus dur est fait, il ne reste plus qu’à se laisser glisser jusqu’à Nyons.
En début de descente Laurence entend un bruit suspect provenant de sa roue libre.
Décidément, le matériel nous cause bien des soucis !
Au retour direction « Le coin du vélo » Après essai aucune anomalie détectée. Sans doute un corps étranger qui s’était loger subrepticement dans les pignons.
A l’hôtel, nous retrouvons ces dames qui papotent en pataugeant dans la piscine. Nous ne tarderons pas à en faire autant avant de passer à table.

IMG_20180921_162716_redimensionner

Samedi 22

Il fait très beau. Nous décidons de pique-niquer en route, nos épouses se chargeant de l’intendance.
Nouvelle surprise au moment d’enfourcher les vélo, ma roue avant est à nouveau à plat !!
La chambre présente la même déchirure que la veille, au même endroit. Cette fois je fais contrôler mon pneu et ma jante par les copains (on ne sait jamais).Rien d’anormal, quand soudain, Pierre remarque, à contre-jour, une légère coupure sur le flan du pneu, suffisante, avec la pression, pour laisser passer la chambre et créer une hernie. Le mystère est résolu.
Malgré tout je sens bien qu’on se gausse dans mon dos. merci les copains..

Assez perdu de temps, il faut se mettre en route. Le circuit prévoit 81km, 1300m de dénivelé et 35km de montée pour atteindre le point culminant du parcours, le ton est donné, pas de quoi lambiner!

Après 8km de route peu agréable, car très circulée, nous prenons la direction de Condorcet, puis St Ferréol et les magnifiques Gorges de Trente Pas. Ça monte régulièrement en pente douce. Le dénivelé se durcie à l’approche du col de La Sausse ou nous sommes rejoints par l’intendance.
Il fait froid, le vent souffle fort, il ne faut pas trainer. le temps de la photo souvenir,  de se restaurer, d’enfiler un vêtement et c’est la descente sur Bouvière où nous bifurquons à droite vers le col de Lescou. Ça commence à tirer dans les jambes !
« Groupir » au sommet, photo et ça redescend sur Hte Gumiane avant d’attaquer, par une forte pente, l’ascension du col de Pre Guittard à près de 1000m. 3ème et dernier col de la journée.

Nous apprenons dans la grimpette que le pique-nique c’est trompé de route. A Bouvière la voiture est allée tout droit au lieu de prendre à droite ! Le mal n’est pas grand, demi tour et c’est reparti. Nous arrivons tous ensemble au joli coin ensoleillé dégotté par Pierre.
La pause fait du bien…

Il ne reste plus qu’à laisser rouler jusqu’à Nyons. A Remuzat nous faisons halte avec nos suiveuses pour un café sur la place ombragée. Ne pas s’attarder on pourrait se laisser embarquer dans une petite sieste, alors qu’il reste une trentaine de km et qu’un fort vent de face se lève.

Nous regagnons Nyons par la vieille ville et la visite du pont Roman.
IMG_20180922_101455_redimensionner

Dimanche 23

Circuit du col d’Ey annoncé, 60km et près de 1000m de dénivelé !
Laurence et Georges son forfait.

Ca s’annonce mal dès le départ. Le GPS peine à nous caler sur la bonne route, résultat plus de 2km dans le mauvais sens. Il faut revenir sur nos pas pour trouver la bonne direction. Nous perdons un temps précieux et comble de malchance mon appareil tombe en panne. Impossible de le relancer il n’affiche plus la carte ! C’est donc Eric qui nous guide.
A Mirabels-aux-Baronnies nous suivons Piégeon, la pente est raide, c’est debout sur les pédales que nous franchissons plusieurs passages à plus de 10%. Compensation, le circuit vallonné traverse des vignobles et offre un paysage superbe.
A Puymeras nous attaquons les 5km de montée au col de Propriac.
Descente jusqu’à Propriac avant de remontée pour enfin laisser glisser jusqu’à Buis-Les-Baronnies.
Les jambes sont lourdes. Le cumul de km commence à se faire sentir.
Très en retard sur l’horaire nous décidons de zapper le col d’Ey pour rentrer sur Nyons au plus direct.
La route joue les montagnes russes, la chaleur et la fatigue se font ressentir.
Nous arrivons à Nyons à 12h45. Pas le temps de flâner, il faut se doucher et charger les voitures car le restaurant est réservé pour 13h30.
Se sera moules frites pour finir cette escapade Nyonsaise.

C’est malheureusement l’heure du retour. Après une dernière halte sur l’autoroute chacun regagne ses pénates.
Nous garderons un excellent souvenir de ce week-end estival dans la douceur de la Drome provençale, l’accueil chaleureux de notre hôte, et la beauté des circuits proposés par Christian.
IMG_20180923_103700_redimensionner

 

3 réflexions au sujet de « 21 / 22 / 23 septembre – Séjour Nyonsais »

  1. Christian BOCAUD

    Bravo, car ce n’est pas toujours très facile dans cette Région. Mais vous étiez en forme !
    Il reste encore, peut-être pour une prochaine fois, quelques circuits sympa dans les montagnes au départ de Sahune le village de ma jeunesse, Rémuzat ou la Motte Chalencon.

    Répondre
  2. viricel annie

    Un programme exigeant dans une superbe région . bravo à toutes et à tous !
    (Il faut toujours emmener Pierre dans les sorties vélo : il a un oeil infaillible pour déceler les anomalies mécaniques .)

    Répondre
  3. MARINETTE SANDRIN

    bonsoir
    Avec les résumés de Michel et le reportage photos de chacun, notre week-end se voit rallongé.
    Quelle chance nous avons ! Je confirme, cette région est magnifique. Il ne fait aucun doute qu’une nouvelle escapade s’imposera aux cyclos mais aussi aux accompagnatrices. Merci pour cette prose qui relate tout à fait notre séjour. Merci aussi à l’auteur et à toute l’Equipe de Nyons.
    Au fait, les olives sont hyper bonnes, merci à Odette et Georges pour cette halte à la coop.
    merci à Christian pour avoir partagé les circuits qui furent un régal pour les yeux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 × six =